Les enfants soutenus sont sélectionnés par l'équipe sociale qui enquête auprès des familles afin que les bénéficiaires de nos programmes soient bien les plus démunis.

Une fois sélectionné, l'enfant est scolarisé au Centre de Rattrapage PSE ou dans une classe de rattrapage extérieure ou bien dans une école publique selon son niveau scolaire.

Centre de rattrapage


 La découverte, sur la décharge ou autour, de ces milliers d'enfants, qui n'allaient pas, ou plus, à l'école parce qu'ils n'en avaient pas les moyens, nous a fait ouvrir, dès mai 1996, le Centre dit " de Rattrapage ". Beaucoup de ces enfants, trop âgés pour réintégrer le système scolaire public, avaient besoin d'aller très vite pour rattraper leur retard et pour être en mesure d'aider leurs familles le plus rapidement possible.

L'objectif étant de leur faire rattraper leur retard scolaire, nous leur proposons un enseignement accéléré: deux niveaux scolaires par an. A ce jour, plus de 90% des enfants parviennent à tenir le rythme et beaucoup atteignent le niveau 9 (équivalent de notre 3ème française) en l'espace de 5 ans. L'enseignement, à temps complet contrairement au système scolaire public, a pour but de donner à chaque élève un bagage solide en Khmer, mathématiques, physique, chimie, etc...et langues étrangères (Anglais et Français) indispensables dans un pays à vocation touristique.

La priorité est donnée à une pédagogie vivante et participative et les activités sportives et artistiques font, bien sûr, également partie des programmes.

Mais les enfants en rattrapage étaient tellement nombreux que nous avons mis en place un autre Centre de Rattrapage dans une école publique et des classes de rattrapage dans plusieurs autres écoles. Ce rattrapage fonctionne comme celui de notre Centre, avec un suivi rapproché par le personnel de chez nous. 

Nous suivons les programmes du Gouvernement. Les élèves sont présentés aux examens officiels et les taux de réussite au Brevet et au Baccalauréat cambodgiens sont remarquables (régulièrement plus de 90%, voire 100%). 

 Actuellement, à cause de la modification des programmes, nous avons créé. en collaboration avec le Ministère de l'Education, de nouveaux manuels pour le rattrapage. Les deux premières années (quatre niveaux) sont en essai depuis la rentrée 2012 et la troisième année est en cours de finalisation.

Cela veut dire que le rattrapage va commencer à être étendu à l'ensemble du pays. 

Ecoles publiques


Lorsque les enfants ne sont ni en retard scolaire, ni en grand danger, mais simplement exclus de l'école à cause de la seule pauvreté, PSE, ne voulant pas se substituer au Gouvernement quand il existe des solutions, soutient ces enfants dans les écoles publiques du quartier.

De même, nos classes de lycée ont récemment été transférées dans les écoles publiques car, à ce niveau-là, il ne s'agit plus de rattrapage. Si les jeunes sont encore très en retard à 17 ans et/ou en atteignant le niveau Brevet, ils intègrent nos écoles de Formation Professionnelle. Cela nous permet d'égaliser les chances entre ceux de nos élèves qui étaient scolarisés à l'extérieur et ceux qui étaient scolarisés au Centre et de soutenir, dans ces écoles, davantage d'enfants grâce à des soutiens dans les matières principales.  

PSE paie les coûts de la scolarisation (complément de salaire des instituteurs), les uniformes, les matériels scolaires, les soins médicaux, des sandwichs ou des coupons repas pour ceux qui en ont besoin, et la compensation de ce qu'ils ne rapportent plus à leur famille en raison de leur présence à l'école.  

Aujourd'hui, nous scolarisons 4 500 enfants dans l'Enseignement Général, dont 1 500 en rattrapage. 

Mais quand PSE rescolarise des milliers d'enfants, ces écoles publiques étouffent sous le nombre, avec des classes de parfois plus de 90 élèves. Pour leur permettre d'accueillir tous ces enfants, nous avons dû construire, en accord avec l'Education Municipale, plusieurs grands bâtiments de classes supplémentaires (en particulier pour le rattrapage). Infirmeries, toilettes, bibliothèques font aussi partie des investissements consentis par PSE, suivant les termes d'une convention qui définit la participation de chacun des patenaires (Instances de l'Education, Directions des écoles, PSE). 

 

DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd